Pays de Thiers Rugby : site officiel du club : site officiel du club de rugby de Thiers - clubeo

Le grand combat du PTR

16 février 2016 - 21:11

PTR 8 - Riom-ès-Montagne 5

Une défaite Thiernoise et c’est la fin des illusions, le drame, le radeau de la méduse version rugby... autant dire qu’on ne faisait pas les fiers, surtout qu’en face c’est Riom, leader incontestable.
Entre parfum de pommade et bruit crissant d’élasto, les joueurs se préparent. Certains gesticulent, s’enlacent, s’observent, en slip, torse nu, short à la main, le dos rougi de Dolpic. D’autres parlent peu mais chaque regard équivaut à un marron. Les joueurs se voient en double, alors qu’ils vont vivre un mache de folie. Tous basculent dans l’atmosphère qui mène à l’arène. A ce moment précis, le vestiaire parle d’une voix, les sentiments qui nous habitent sont vrais, sincères ; ce sont de purs moments de confiance. C’est le rendez-vous de l’âme humaine, ça n’arrive pas si souvent dans la vie.

- Crabe harangue le vestiaire : « sautée, redoublée, croisée, intelligence situationnelle, gestion de l’effort, continuité, réorganisation... tout ça, on s’en fout ! Le jeu c’est bien, mais la seule stratégie qui compte : c’est gagner à la maison ! »
- Francky la biscotte rajoute : « Ou tu fais le boucher, ou tu fais le veau ! »
Traduisez : dans 80 minutes la tête du roi du monde de 1ère série Auvergne doit tomber.

Car il s’agit bien de livrer le grand combat du PTR, de sacrifier son corps pour honorer ce ballon ovale. Notre traditionnel terrain d’entraînement se transforme aujourd’hui en champs de bataille ou de patates ou les deux. Ce champ clos où les seules armes sont le courage, la vaillance et l’abnégation, et les clameurs du public toujours celles de l’espérance.

- Jean-Mi, les dents pleines de rillettes, entre : bon, les gars, je viens de les voir… y sont morts de peur !…
- Aaaaarrh !!!!!! La dernière fois qu’on a rencontré ces types morts de peur, on a pris 30 grains merde ! Thomas, quand il parle, il revient toujours aux fondamentaux : « Aaaaarrh-chier-merde»

Le début du mache est un affrontement sans pitié. Les Riomois monopolisent le ballon. Les gros d’en face, j’ai encore jamais vu ça : ils sont énormes, ils ont l’air très méchants. Comme dit Jean-Mi, ils sont morts de trouille. 2 épaules mâchées, 1 coude broyé et 1 carton blanc plus tard, le banc des remplaçants s’étiole. Le grand combat, on y est !
Touche pour eux, maul, faute, mêlée, touche pour eux, ruck. Puis mêlée, ruck, puis touche pour eux, bagarre, puis touche, ruck, puis re-touche pour eux, maul puis ruck.... épuisant.... puis essai pour les visiteurs : 0-5.
A l’agonie, les locaux qui n’ont toujours pas mis les pieds dans le camp adverse subissent mais préserve le score jusqu’à la pause. Les consignes à la mi-temps son simples : derrière, tout en l’air ! et devant, tout dedans !

La gonfle roule, Benji prolonge au pied… Vas-y, Youyou fonce ! Il se parle : « c’est pour toi cette balle qui roule vers l’en-but… incroyable, cette chance… accroche-toi, Youyou, c’est bon, c’est pour toi.... ». Soudain, un trois-quart a jailli. Un trois-quart positionné à l’arrière, magnifique, d'une aisance rare et d'une rapidité affolante. Il a slalomé entre les orange et noir, semant la panique et filant à l'essai sans que personne ne le voit, ni même ne le touche, ni même ne l'effleure, puis il a disparu plus vite qu'il avait jailli.

- « Zébulon a plongé devant moi, le fumier, sous mon nez, il a un de ces culs ce mec … » rumine Youyou. 5-5

Et c’est reparti : touche, maul, faute, mêlée, ruck, touche, ruck. Puis mêlée, ruck, puis touche pour eux, bagarre, puis touche, ruck, puis re-touche, maul puis ruck.... épuisant... Les Thiernois enterrent tous les noirs qui se présentent. Ils sont prêts à mourir pour gagner. Pour la première fois, on peut lire de la peur chez les visiteurs. Ces Blancs-là sont fous, possédés même. Il reste 15 minutes à jouer, les locaux captent une balle en touche, la convertissent en maul, pénalité ! Une tentative de pénalité, c'est : trois points en suspension … vole, vole, vole... le ballon vole entre les perches : 8-5.

Les dernières minutes sont un calvaire. Il faut racler les fonds de miroir pour trouver 15 joueurs valides. Chez nous, tout le monde officie un peu partout. Selon les besoins, on passe de ¾ centre à ailier, de 3ème ligne à 2ème ligne, d'arrière à demi d'ouverture, de demi-de-mêlée à 3ème ligne ou de 3ème ligne à talonneur. C'est ainsi car, au PTR, personne n'était assez important pour exiger d'être à la même place tous les dimanches. Le terrain devient de plus en plus grand, le ballon de plus en plus petit. Chaque plaquage fait hurler le public, chaque centimètre gagné génère les encouragements des copains en tribune. Il est beau le combat du PTR et il est gagné !

« Un mache qui ne fait pas mal est un mache raté » (Walter Spanghero)

Who Let the Dogs out ?
WOUH ... WOUH … WOUH ... WOUH WOUH
Le dog a été remis à Francky la Biscotte pour sa consigne culdemoresque : « aujourdhui pas de bagarre sauf dans les 5 dernières minutes »

 

 

 

 

Commentaires

fermeture bureau 5 mois
Sylvie Brigoulet est devenu membre 6 mois
1 er tournoi des couteliers : nouvelle photo 7 mois
1 er tournoi des couteliers 7 mois
tournoi à thiers : nouvelles photos 7 mois
tournoi à thiers 7 mois
tournoi des couteliers-challenge jean GOZARD 8 mois
PTR vient de remporter le trophée 20 membres 11 mois
Oo Rélie est devenu membre 11 mois
quentin LEYRIT et 2 autres 11 mois
daniel guillot et david humbert 11 mois
U14 11 mois
U 14 et U 14 11 mois
equipes 2016/2017 : nouvelles photos 11 mois
equipes 2016/2017 11 mois

Ici pronostiquez sur les matchs des équipes du PTR!!

Derniers inscrits au concours

Martin Douris
Inscrit depuis le 13/11/15
Arthur Chamb
Inscrit depuis le 12/11/15
cyrille laroche
Inscrit depuis le 15/10/15